Tigouya

Attention : Merci de ne pas utiliser les textes et photos de cette page. Si besoin, contactez nous ou téléchargez les éléments dans l’Espace PRO.


 

 

♦ Voir le calendrier des prochaines représentations ♦

 

Voyage initiatique d’un jeune margouillat né à Mafate, au cœur des montagnes de la Réunion.

Tigouya part sur les routes pour découvrir la richesse de son île. Son périple sera semé d’embuches et de péripéties, tantôt cocasses, quelquefois inquiétantes, mais toujours pleines d’humour.

Cette création fait suite à une demande de la Bibliothèque Départementale de la Réunion d’adapter, pour le jeune public, un ouvrage d’un auteur réunionnais. L’album TIGOUYA de Teddy Iafare-Gangama est choisit (publié chez Epsilon Jeunesse).

 Le spectacle donne une part importante au visuel, marionnettes, pop-up, vidéos et jeu d’acteur. Il mêle le français et créole.

Bande annonce

tigouya_ba

 

 

 

 

 

 

 

Distribution

tigouya_affiche_web

 

Mise en scène Eric Domenicone assisté de Vincent Legrand Jeu et manipulation Sylvie Espérance et Stéphane Deslandes Musique Mounawar Scénographie Yseult Welschinger et Eric Domenicone assistés de Séverine Hennetier Création des marionnettes Yseult Welschinger Construction décor Stéphane Deslandes et Laurent Filo Construction pop-up Séverine Hennetier Création lumière et régie Laurent Filo Montage vidéo Marine Drouard Adaptation et écriture La SOUPE.Cie et le Théâtre des Alberts

Adaptation de l’album Tigouya lo margouiya té i vé alé voir la mèr de Teddy Iafare-Gangama, paru chez epsilon JEUNESSE.

Production : Théâtre des Alberts

Co production : La Bibliothèque Départementale de la Réunion.

Soutien : Le TARMAC – La Scène Internationale Francophone

 

EXPOSITION  « HABITER LA MATIERE »

Tigouya i sort Mafat – Tigouya i vien visit in pé la kot

Le photographe Philippe Moulin propose une exposition où son regard croise l’écriture de la comédienne marionnettiste Sylvie Espérance.

Habiter la matière c’est accueillir la beauté
Servir la beauté qui sauvera le monde
Les marionnettes sont des monstres
Car ils portent en eux tous les possibles
Habiter la matière c’est habiter le temps
Joie de nous qui passons

Une exposition photo de Philippe Moulin – Ecriture : Sylvie Espérance

 

 

 

CALENDRIER

Nb : seules les prochaines représentations apparaissent…

 

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone