OEDIPE, etc.

Attention : Ne pas utiliser le contenu de cette page sans autorisation. La création est au stade de recherches et d’écriture. Si besoin, contactez nous. Merci


** Page en cours de rédaction **

OEDIPE, etc.

Création novembre 2020
Co-productions : La Cité des Arts
Soutien (dans le cadre de la Convention qui nous lie avec la ville de Trois Bassins) : L’Alambic – Pôle Culturel et Sportif de Trois Bassins. Recherches en cours…
24ème création du Théâtre des Alberts, mise en scène par Vincent Legrand et Jacopo Faravelli

Avec : Agnès Bertille, Alexis Campos et Damien Lazartigues

Point de départ et recherches

L’équipe artistique a débuté le travail de recherche dramaturgique en janvier-février 2020. Les deux metteurs en scène, Vincent Legrand et Jacopo Faravelli, ont effectué un travail préparatoire avant de concrétiser leurs idées au plateau, avec les trois comédien.ne.s ma- rionnettistes, et ainsi, de créer le 1er parcours du spectacle, au plateau.

Nous avons étudié en détail, l’œuvre de Sophocle, Œdipe roi, et nous sommes également nourris d’adaptations cinématographiques comme Œdipe roi de Pier Paolo Pasolini ou de Œdipus Rex de Philip Saville. Nous avons également des sources d’inspiration littéraires comme Œdipe sur la route, un livre écrit par le romancier et psychanalyste Henry Bauchau et des sources d’inspiration philosophiques comme les Considérations juridico-philoso-phiques De Bjarne Melkevik. Nous avons décidé de dérouler l’histoire d’Œdipe de manière chronologique, plutôt à la manière de Pasolini, plutôt qu’à celle de Sophocle qui lui débute son récit à Thèbes alors qu’Œdipe en est déjà le roi.

Notre approche de ce mythe est résolument contemporaine et fantaisiste.

Sylvie Espérance, comédienne, marionnettiste, autrice, et Danièle Marchal, enseignate retraitée et présidente du théâtre des Alberts, ont accompagné Vincent Legrand dans les recherches dramaturgiques et littéraires.

Technique de jeu

Elle repose sur la manipulation d’une seule marionnette, à l’effigie d’Œdipe, manipulée par une comédienne et deux comédiens, marionnettistes. Ils-elle seront également, en terme de jeu, les protagonistes de l’histoire.

Note de Vincent Legrand

Directeur artistique de la compagnie et co- metteur en scène du spectacle

Ni avant ni après, Œdipe ne comprend ce qui se passe réellement pour lui. Il est toujours entre les mains du destin, un destin qui se joue de lui comme le marionnettiste joue avec ses marionnettes. Œdipe-marionnette, danse, bouge, parle, joue en toute innocence. Ce sont d’autres mains qui le manipule. C’est la volonté des manipulateurs (le destin, la fata- lité) qui le font avancer dans cette tragédie et se jouent de lui. Œdipe est innocent, il n’a rien à se reprocher. Il est communément humain, tragiquement humain.

Comme Œdipe nous sommes des êtres humains qui partageons quelque chose de terriblement commun, à savoir les faits que nous ne maitrisons pas, que nous n’avons pas produits et qui se retournent contre nous, nous laissant face à l’inconnu.
Marionnette et scénographie.

La conception de la marionnette et de la scénographie a été confiée à Polina Borisova. L’eespace est volontairement épuré et les éléments scénographiques sont très légers. La priorité est donnée au jeu d’acteur et à la marionnette.

Le spectacle sera donc facilement transportable.

Note de Jacopo Faravelli

Co- metteur en scène du spectacle. Il est également le responsable artistique de la compagnie Anonima Teatro (Fr. métropolitaine)

De prime abord, l’idée de restituer le mythe d’Oedipe à un public familial, semble un pari déraisonnable… et pourtant…

Derrière l’Oedipe du complexe freudien, désormais sur la bouche de tout le monde, se cache une histoire ancienne, archétypale, inscrite aux tréfonds de la culture occidentale dont la puissance résonne encore aujourd’hui.

Ce sont la complexité et l’enchevêtrement de plans différents (politique, affectif, généalogique, religieux, théologique, etc…) qui transforment le simple parcours de vie d’un homme en Mythe, récit irréductible, symbolique, exemplaire.

C’est à cet endroit, celui du mythe, que nous voulons nous placer, en soutirant à Sophocle, plus le récit nu, la parabole, le chemin de vie propre à Oedipe, que la mécanique théâtrale de sa pièce ou sa valeur textuelle.

Nous voulons raconter cette histoire, pour la réinventer, la réinterpréter  et explorer les dimensions qui entrent le plus en résonnance avec nos pratiques dont la première est bien sur la marionnette. La métaphore fait sens immédiatement : Oedipe, manipulé, est dans les main de son destin…

Et c’est en filant cette métaphore que nous allons écrire ce spectacle : un Œdipe- marionnette plus humain que les humains qui le manipulent, et qui lui donnent la réplique, des comédiens s’amusant à (se) jouer de leur marionnette révélant l’empathie, le cynisme, la cruauté, la misère propre au pouvoir de disposer des autres à sa propre guise.

Une seule marionnette donc : Oedipe. Et trois comédiens marionnettistes portant à la fois tous les autres personnages du récit (Créon, Jocaste, Tirésias, les bergers etc…) mais jouant aussi leur propre rôle, celui de manipulateurs (dieux ?) du pauvre Oedipe, victime de leur tyrannie. Le tout dans un dispositif scénique simple, essentiel, au service d’une écriture construite sur le plaisir de jouer.

Il s’agit pour nous, sans l’édulcorer ou la diluer, de prendre à bras le corps la gravité propre à la tragédie de Sophocle et de travailler plutôt à la manière des alchimistes qui transmutent le plomb en or : transformer ce qui pèse en lumière, dans une opération subtile qui sache en préserver la densité… un pari déraisonnable ?


 

L’équipe artistique

Co-mise en scène

Vincent Legrand, directeur artistique du Théâtre des Alberts, metteur en scène, comédien-marionnettiste.

C’est avec Jacopo Faravelli, responsable artistique de la compagnie Anonima Teatro (France métropolitaine), metteur en scène et comédien-marionnettiste, que Vincent Legrand partagera la mise en scène de cette 24ème création : Oedipe, etc.

Jacopo Faravelli est marionnettiste, constructeur et metteur en scène. Formé à l’école jacques Lecocq de Paris, il a été depuis 2002, au sein d’Anonima Teatro, à l’initiative des créations de la compagnie et de l’organisation d’événements ponctuels. Depuis quelques années il accompagne artistiquement des projets d’autres compagnies de marionnettes et de rue, notamment La Mu/ette, le Theatre des sherpas, la Cour Singulière… Il essaye de défendre l’idée d’un théâtre qui se fabrique et se partage dans le plaisir, exigeant, accessible, artisanal et ludique à la fois.

Cette nouvelle collaboration se situe dans la juste continuité de la rencontre avec Jacopo Faravelli, en 2019, dans le cadre de l’accueil d’une compagnie extérieure pour la programmation de notre événement La Belle MARIONNETTE #3, incluant la programmation de son spectacle Comment Pantagruel rompit les andouilles aux genoulx, et 2 sessions de formation autour du détournement d’objets et de marionnettes (pour les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional et pour les professionnels du spectacle). Sa compagnie avait également été programmée lors d’une édition du festival TAM TAM. Jacopo Faravelli

Jeu et manipulation

Sur scène, trois interprètes : Agnès Bertille, Alexis Campos et Damien Lazartigues. Pour l’occasion, ces trois fameux comédiens de théâtre, réunionnais, vont se prêter au jeu du théâtre de marionnettes et d’objets. En 2019, Alexis et Damien ont participé au stage de formation pré-cités, mené par Jacopo Faravelli et Vincent Legrand; c’était là leur première rencontre artistique.

Marionnettes, décors et scénographie

Pour la création des marionnettes, des décors et des accessoires, pour la conception de la scénographie du spectacle, Vincent Legrand a invité une comédienne-marionnettiste russe, diplômée de l’Ecole Supérieure des Arts de la Marionnette (ESNAM) de Charleville-Mézière, Polina Borisova. Reconnue par ses pairs, ancienne Compagnonne du Centre de création, de recherche, de formation, et développement pour les Arts de la marionnette Odradek-Pupella Noguès, Polina Borisova est une spécialiste de la construction de marionnettes et de la scénographie. Elle créée également des spectacles, anime des stages et formations, contribue aux créations de compagnies de marionnettes, notamment Plexus Polaire – sous la direction artistique d’Yngvild Aspeli.

Polina Borisova sera secondée par le célébrissime Olivier Le Roux, comédien-marionnettiste (spectacle Planète), constructeur, régisseur plateau, au Théâtre des Alberts.

Musique

C’est sur le spectacle Avant il y avait la mer que nous avons commencé à travailler avec le multi-instrumentistes Gérald Loricourt. Fort et heureux de cette expérience, Vincent Legrand a ré-invité Gérald pour la création Oedipe, etc.

Pianiste dans l’âme, iGérald Loricourt suit pendant 7 ans la formation Jazz au Conservatoire à Rayonnement Régional de La Réunion. Egalement guitariste, compositeur, arrangeur de sons (…) Gérald  travaille avec de nombreux artistes et groupes réunionnais, notamment Oté pirate, Kwarivsa, Cover…


L’un des objectifs du Théâtre des Alberts est de faire se rencontrer les artistes, de La Réunion et d’ailleurs. Cette création en est une fois le plus le témoin ! Nous ressortons, à chaque fois, enrichis de ces formidables rencontres et mélanges artistiques !


Résidences de création

À ce jour, nous avons planifié 4 résidences de création en 2020.

Les résidences auront lieu à l’Alambic – Pôle Culturel et Sportif de Trois Bassins, et à la Cité des Arts.

  • Du 27 janvier au 14 février
  • du 25 mars au 17 avril
  • du 1 au 19 juin
  • Du 19 octobre au 14 novembre

Pour la mise en place de chacune des résidences, nous recevons le soutient des équipes administratives et techniques des lieux. Nous les remercions d’avance.

La sortie du spectacle est prévue en novembre, à la Cité des Arts, Saint Denis, puis à L’Alambic.

Distribution complète

Mise en scène : Vincent Legrand et Jacopo Faravelli (Cie extérieure : Anonima Teatro)
Jeu et manipulation : Agnès Bertille, Alexis Campos et Damien Lazartigues
Scénographie : Polina Borisova, assistée d’Olivier Le Roux
Création des marionnettes et décors : Polina Borisova
Construction des marionnettes et décors : Polina Borisova, assistée d’Olivier Le Roux
Création musicale et sonore : Gérald Loricourt
Création lumière et régie : Laurent Filo
Recherches littéraires et dramaturgiques : Sylvie Espérance et Danièle Marchal

Le Théâtre des Alberts est une compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture (Direction des Affaires Culturelles de La Réunion), le Conseil Régional de La Réunion, le Conseil Départemental de La Réunion, le Territoire de la Côte Ouest et la ville de Trois-Bassins. Certains de ses spectacles bénéficient du soutien de la SPEDIDAM.

En 2020, le Théâtre des Alberts est artiste associé à la Cité des Arts.
 
Le Théâtre des Alberts est adhérent de ZÉVI, la Plateforme Jeune public de La Réunion.
X